De Pattaya à Koh Chang

Pattaya

Mon voyage commence à Pattaya. Après avoir atterri à Bangkok, je prends directement un bus depuis l’aéroport. Les départs se situent au niveau le plus bas de l’aéroport. Il suffit de vous adresser au bon guichet. Toutefois, trouver le bon bus parmi tous les départs n’est pas simple et les Thais vous donneront peut être des informations contradictoires. Le mieux est de demander plusieurs fois.
En arrivant à Pattaya, le bus ne m’a pas déposé à l’arrêt qui était prévu. Cela arrive régulièrement, ne soyez donc pas surpris. Essayez juste de définir où le bus vous a déposé car de toutes façons, il ne vous déposera pas autre part

Vous pouvez retrouver mon avis sur Pattaya ici.

Ayutthaya

Après ces quelques jours à Pattaya, je pars en direction d’Ayutthaya. Pour cela, je reprends un bus pour Bangkok puis un taxi « minibus » depuis une des nombreuses gares de la capitale.
L’arrivée se fait au centre d’Ayutthaya, où vous aurez probablement besoin d’un autre moyen de locomotion pour vous rendre quelque part vu la taille de la ville. Attention donc à ne pas vous faire embarquer trop vite par les attrapes touristes qui vous attendront dès votre sortie de bus. On m’avait promis un tour de la ville en Tuk Tuk et dix minutes plus tard je me retrouvais dans un taxi. J’ai gentiment expliqué au chauffeur que ce n’est pas ce que je voulais et que je voulais tout d’abord déposer mes affaires à une guesthouse. En négociant un prix, il finit par m’y conduire.

Vous pouvez retrouver mon avis sur Ayutthaya ici.

Lopburi

Conseillé par les tenants de la guesthouse qui m’ hébergé à Ayutthasa, je choisis de modifier mon trajet et de ne pas me rendre à Kamphaeng Phet mais plutôt de faire un stop à Lopburi pour me rendre ensuite à Phitsnulok en train. Choix très judicieux comme vous pouvez le lire sur les liens suivant :

Vous pouvez retrouver mon avis sur Lopburi ici.

Sukhothai

Le lendemain, départ pour Sukhothai, toujours en bus, depuis Phitsnulok. N’ayant pas réservé d’endroit pour dormir, cela sera la première chose que je fis en arrivant. Prawet Nakhon alley offre suffisamment de choix si vous ne savez pas où vous rendre. La plupart des guesthouse ici propose également un coin restaurent/bar où vous pouvez vous poser même si vous n’avez pas loué de chambre ou de lit.
La journée suivante sera consacrée à la visite du site historique.

Vous pourrez avoir plus d’infos ici.

Chang Mai

La destination suivante fut Chang Mai.
Arrivé très tôt le matin, la première partie de la matinée sera consacrée encore une fois à trouver un hébergement. Après avoir déambulé dans les rues de la vieille ville, je suis tombé sur une guesthouse dans une vieille bâtisse en bois de tek très charmante et peu chère.
La ville était en pleine célébration de l’anniversaire de la reine et il y avait donc des drapeaux bleus ciel, symbole de son altesse, un peu partout. Resté quelques jours à Chang Mai, j’ai effectué toutes mes visites à l’intérieur des remparts. Il y a suffisamment de temples à faire pour quelques jours. A Wat Chedi Luang, vous pourrez parler avec des moines très ouverts à la discussion. La plupart des moines se préparaient à se rendre dans le nord de la Thaïlande pour assister aux célébrations encadrant l’anniversaire de la reine. Ils partaient en taxis pour la majorité d’entre eux.

Vous pouvez retrouver mon avis sur Chang Mai ici.

Chiang Rai

Je n’ai passé qu’une seule journée à Chiang Rai. Arrivé dans l’après-midi, je suis reparti le lendemain matin.
Même si Chiang Rai se trouve tout au nord du pays et que vous n’avez pas beaucoup de temps pour visiter cette région, le détour en vaut la peine, rien que pour voir le Temple Blanc (Wat Rong Khun). J’ai eu la chance d’avoir un magnifique ciel bleu légèrement couvert de nuages blancs, le tout rendant du plus bel effet avec le lieu.
Le soir, je me suis rendu au night market qui est un des marchés nocturnes les plus renommés de Thaïlande. J’y ai trouvé quelques cadeaux à ramener pour mes amis.

Vous pouvez retrouver mon avis sur Chiang Rai ici.

Lampang

Mon but était ensuite de partir vers l’ouest. Cependant, ma prochaine destination étant assez éloignée, j’ai coupé une partie de la route en m’arrêtant dans la vieille ville coloniale de Lampang.
Ne trouvant pas de guesthouse, j’ai opté pour dormir à l’hôtel. Les lieux intéressants peuvent être assez éloignés dans cette ville, j’ai donc choisi de louer un vélo pour faire le tour de la sélection de temples que j’ai faite. Au final, Lampang est assez reposante car elle n’est pas très grande ou aussi touristique que d’autres villes. Elle représente donc une bonne coupure entre deux parties du voyage.

Vous pouvez retrouver mon avis sur Lampang ici.

Nong Khai

Afin d’atteindre Nong Khai, il y a un long trajet en bus. Pour ne pas perdre trop de temps, j’utilise régulièrement les bus de nuit. On y dort moins bien mais cela permet de gagner du temps dans chaque escale.
J’avais repéré une petite guesthouse sur les bords du Mékong, avec une belle terrasse pour déjeuner tout en profitant d’une magnifique vue. Cependant, le temps n’a pas été très clément, le ciel assez gris avec même quelques pluies. Encore une fois, j’ai loué un vélo afin de me rendre au parc de sculptures Salakeawkoo. Et puisque la journée n’était pas finie, j’ai prolongé ma ballade en passant par quelques rizières tout en prenant le temps de m’arrêter pour une glace servie sur une sorte de pain/gâteau vert (probablement donc au thé).

Vous pouvez retrouver mon avis sur Nong Khai ici.

Parc National de Khao Yai

J’aime les voyages en train. Ceux en Thaïlande ne m’ont pas déçu. Les paysages sont magnifiques et les marchands ambulants vous proposent en permanence à manger. C’est le moyen de locomotion que j’ai choisi pour me rendre à Pak Song, ville proche du parc national de Khao Yai.
Une arrivée tard dans la nuit m’oblige à prendre une chambre dans un hôtel pas forcément des plus beaux ni attirant. Le lendemain, j’ai trouvé une guesthouse plus sympathique en dehors de la ville. Encore une fois, le temps me joue des tours et lors de ma visite de Khao Yai, il s’est mis à pleuvoir beaucoup plus fort cette fois. La ballade dans la jungle s’est finie sous des torrents de pluie et complètement trempé. Le ranger qui m’accompagnait n’était pas non plus des plus intéressants car il ne faisait même pas l’effort d’essayer de communiquer.

Vous pouvez retrouver mon avis sur le parc national de Khao Yai ici.

Koh Chang

Ma dernière destination du voyage fut Koh Chang. Ile située au sud-est de la Thaïlande.
La guesthouse que j’avais choisie proposait des petits habitats sur pilotis situés à trois ou quatre mètres de hauteur. Je me trouvais sur la côte est de l’ile, non loin de Lonely beach. Il m’a été assez facile de me rendre à Bang Bao en louage. Par contre, j’ai loué un scooter pour aller jusqu’à White Sand Beach et la baie de Salak Phet. Dans cette même baie, j’ai trouvé des canoës à louer pour la journée pour un prix totalement dérisoire. Cela m’a permis une virée sur l’océan, jusqu’aux îles abandonnées de Phrao Nai et Ko Phrao Nok, où se trouve un resort touristique totalement vide.

Vous pouvez retrouver mon avis sur Koh Chang ici.

Le retour en France se fit via Bangkok, que je regagnais à l’aide d’un bus pris à Trat.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *